Les expositions passées
L'exposition en cours
Les expositions hors les murs

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Exposition : "De la vie pour en faire quelque chose"

Virginie Blanchard - Françoise Beauguion - Prune Phi

Pendant les Rencontres de la Photographie d'Arles
Exposition du 3 au 16 juillet 2017
tous les jours 15h - 19h / / entrée gratuite
vernissage le mercredi 5 juillet à partir de 18h30

Pendant les Journées du Patrimoine
Exposition du 8 au 17 septembre 2017
tous les jours 15h - 19h / / entrée gratuite

lire l'article de La Provence - dossier de presse


Exposition en partenariat avec le réseau Arles contemporain
Avec le soutien de la Région PACA, du Conseil Général, de la Mairie d'Arles, du Mas de Valériole et de Voies Off
.

Virginie Blanchard, Prune Phi et Françoise Beauguion sont 3 jeunes photographes qui ont en commun des démarches s'attachant à l'humain, sa mémoire, son actualité et son devenir. Pour cela, tout en inventant leur propre vocabulaire artistique, elles mêlent à leur travail des photographies d'archive, notamment de famille, afin de glaner dans cette "matière" photographique collective et singulière, des indices de narrations, d'inventions, de références historiques ou culturelles.
Elles glissent alors vers d'autres imaginaires, nous proposent des installations riches en documents visuels et sonores... Leurs aventures artistiques montrent combien la photo de famille est riche, au-delà de sa composante affective et documentaire.


 


Flyer d'invitation pour l'exposition "De la vie pour en faire quelque chose"


Apercus sur l'accrochage
(cliquer sur les images pour les agrandir)


Viriginie Blanchard installant "son" papier peint, Françoise Beauguion pour les dernières touches,
Prune Phi en train de réaliser son installation in situ, Patrick Ruet réglant les éclairages


Apercus sur l'exposition

(cliquer sur les images pour les agrandir)

Les 3 artistes de l'exposition : Françoise Beauguion, Virginie Blanchard, Prune Phi

Dans la galerie rue du sauvage, l'installation What is happened to Martha ? réalisée par Viriginie Blanchard, entre photos poétiques et photos d'archives

Aperçus de l'installation de Virginie et quelques visiteurs de la première heure

Détail des photos de l'album trouvé par Virginie, dans la cuisine quelques éditions d'artistes notamment Celles de Françoise Beauguion, de David Tatin et de Caravanes,
Dans l'espace dédié à Gaza réalisé par Françoise, une visiteuse à l'écoute des enregistrements pris à Gaza par Françoise, entre musique, paroles et chants

Dans la cave du sauvage, l'installation de Françoise El Balad, Gaza 2017, photos d'archives, photos de Françoise ralisées en mai dernier,
sons divers enregistrés par Françoise

Dans la cave de Constantin, L'installation in situ de Prune Phi réalisée par l'artiste avec des images rapportées de Los Angeles
durant un travail sur 6 mois, et des objets en plâtre réalisés durant l'année 2017

Autres aperçus du travail de Prune, avec quelques visiteurs présents pour une visite commentée par l'artiste


Vernissage le mercredi 5 juillet 2017


Lionel Pralus et Lucie Pastureau photographes, 2 anciens de la galerie, M. Leval IA-IPR d'arts plastiques,
des visiteurs dans l'espace de Virginie et une amie Véronique

Dès 19h00, les visiteurs se font de plus en plus nombreux dans les espaces d'expositons et au bar, servis par des amis d'Irina, Matis, Hugo et Justine

Beaucoup de rencontres en perspective ce soir là encore, en pleine Rencontres photos, dialogues avec les artistes, Véronique et Christophe faisant un beak dans la cuisine

Sébastien Spicher, artiste de la galerie, Frédéric Leval, Olivier Giordana et Maud Chavet du festival Phare, Virginie et ses amis

Bernard Birsinger, iun fidèle de la galerie, Irina et Hugo après le service, Véronique et Jean Michel Rillon et .... un invité de marque lors de la fermeture de la galerie :
Le Président de la République Emmanuel Macron en personne se prêtant au jeu des photos (ici c'est Sam Stourdzé qui prend la photo)