Matthieu Rozier

"Champs de Batailles" - exposition Intanquiillité

 

Paysage, Normandie, 2011

Introduction au travail de Matthieu Rosier...

Des champs de céréales à différentes saisons, des herbes folles qui laissent deviner une côte, une route de campagne menant à un village, des ciels nuageux ou clairs, voilà quelques informations que nous livrent certaines photographies de Matthieu Rosier, très silencieuses au demeurant. Quels sont ces paysages familiers, marqués par une absence de formes rassurantes, que s’attarde à photographier ce jeune auteur et que faut-il y voir ? Des espaces agricoles en face desquels on s’attarderait pour une vision contemplative et bucolique ; peut-être des documents sur l’état de la ruralité contemporaine réalisés à la demande d’un organisme publique ; ou encore une tentative formaliste pour revisiter le paysage pictural et ses perspectives ? La réalité que photographie Matthieu Rosier est tout autre, plus significative, plus ancrée dans des questions historiques, à l’image de ses grandes profondeurs de champ qui métaphorisent assez justement son propos.

Une photographie de bord de mer, peut-être, donne le ton de cette démarche si particulière : ligne d’horizon impeccable, quelques vagues qui animent cette mer d’huile, marrée basse, et au centre de l’image, une barge de débarquement de 1944, abandonnée… Ou laissée là volontairement pour marquer le paysage, comme on marque la page d’un livre, histoire de se souvenir, pour ne pas perdre le fil de l’Histoire qui va. Même si ces paysages familiers ne sont pas tous marqués d’un indice fort, ces paysages désignent implicitement que nous sommes en Normandie devant d’anciens champs de batailles aujourd’hui invisibles... Lire la suite

série Armographie, 2011
série Armographie16, 2011
série Batterie-Longue, 2011
série Paysages 17, 2011