Emmanuel Madec

"Lebanon", " Trilogy" - Exposition Un ciel plus loin

La Provence, Madec prolonge
Interview lesphotographes.com
Interview photographie.com
Les expositions incontournables, Arles 2012, photographie.com

série "Semi privé", 2010-2012 (travail en cours) / Voir d'autres images

Introduction au travail de Emmanuel Madec

Sans le vouloir, le photographe Emmanuel Madec est une sorte d’élève d’Eugène Atget qui photographia le Paris des années 1900, déambulant dans la ville au grés des sensations, s’attachant parfois à des sujets qu’il inventoriait en série, sans prétention de documenter des lieux en pleine transformation, juste pour agir sur la mémoire. Il inventait ainsi un langage iconographique subtil tout en affirmant que l’objectivité n’était pas son combat. L’enjeu était de se laisser instinctivement porter vers des choses non-remarquables, tout en affirmant que le photographique permettait de rendre visible la réalité sans pictorialisme.

Au-delà de la notion d’inventaire, les photographies d’Emmanuel Madec participent de cette posture de déambulations photographiques, de repérages d’espaces, de« découpages » disponibles à accueillir autre chose qu’une simple réalité.

Ses photographies affichent des préoccupations de dissonances et non de ressemblances. Cadrages serrés, reflets, flous, lumières évocatrices, lieux non-événementiels, personnages de dos, instantanées pris de la voiture, portraits, intérieurs ou paysages, Il s’agit bien pour lui de créer chez le spectateur une friction entre ce qu’il connaît (ou croît connaître) et ce qu’il voit sur l’image, afin de mettre en place un jeu questionnant autour de la fabrication de l’Histoire par les médias, des histoires individuelles, des mémoires iconographiques et des faux-semblants... Lire la suite.

2010, Série "Revenir"

Voir d'autres images

2010, Série "Lebanon"
2010, Série "Semi privé"
2011, Série "Lebanon"

Voir d'autres images


Lire texte Fotopovera à propos du travail d'E.M.